jeudi 11 juin 2009

Columbo - Match dangereux



1973
Titre original : Columbo - The most dangerous match
alias : Columbo - Match dangereux

Cinéaste: Edward M. Abroms
Comédiens: Peter Falk - Laurence Harvey - Jack Kruschen - Lloyd Bochner

Vu en dvd

---------------

Un bon petit cru mais comme A stitch in a crime dont le dénouement n'est pas à la hauteur, il se termine sur une légère déception, une perte de percussion. Si l'on prend la peine de réfléchir deux secondes à la résolution de l'énigme, il ne s'agit pas de preuve à proprement parler que révèle l'intelligence de Columbo mais une très forte présomption. Le cas n'est pas totalement résolu finalement.

Malgré ce petit bémol, l'épisode est de haute tenue. D'abord le meurtrier affiche une assurance et une vanité qui relèvent d'autant plus le challenge de le prendre en défaut. Et puis, j'avoue avoir apprécié l'immersion dans le milieu des échecs, même si évidemment, les personnages sont caricaturaux. Voilà une autre des ces données qui ont participé au succès de ces téléfilms, les différents environnements dans lesquels Columbo va enquêter. Sans doute que le spectateur se plait à voyager ainsi accompagné du même personnage, dans un même canevas scénaristique, dans des endroits chaque fois différents (quoique toujours huppés : à quand Columbo dans une usine à crack entre putes et junkies?). Ce sont là des voyages livrés avec certaines garanties de qualité. Beaucoup de gens éprouvent une réticence à prendre des risques. Aussi trouvent-ils très agréables de retrouver un confort dans la récurrence d'un personnage et d'une trame.

Or donc, ici, l'affrontement du meurtrier et de sa victime est plutôt bien foutu, bien que foncièrement stéréotypé, j'en conviens. Sans doute qu'il faut voir dans cette indulgence le fruit d'un joli travail d'écriture (l'intrigue est bien ficelée) et de mise en scène avec de bons comédiens. J'aime bien ce Laurence Harvey qui ne m'avait pas marqué jusque là. Je pourrais dire exactement la même chose pour sa victime Jack Kruschen.

Il n'y a guère que Lloyd Bochner finalement, un visage que vous ne pouvez pas ne pas avoir vu au moins une fois dans votre vie, c'est bien simple il a joué dans toutes les séries américaines des années 70. Vérifiez sa filmographie sur Imdb c'est tout simplement hallucinant. Toutes, qu'j'vous dis! Toutes! On comprend aisément son attachement au seul média télévisé, en le voyant ici : il joue comme une speakerine. Risible.

Malgré tous ces petits défauts, un bon petit téléfilm, qui finit mal et débute... mal, les effets spéciaux pour illustrer le cauchemar est d'une pauvreté technique affligeante.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire