vendredi 12 juin 2009

Miyamoto Musashi : La voie de la lumière



1956
Titre original : Miyamoto Musashi kanketsuhen: kettô Ganryûjima

alias : La voie de la lumière
alias : Samurai III: Duel on Ganryu Island

Cinéaste: Hiroshi Inagaki
Comédiens: Kaoru Yachigusa - Mariko Okada - Toshirô Mifune - Koji Tsuruta

Vu en dvd



Sur ce troisième et dernier volet de la saga Musashi, Inagaki laisse un peu l'argument romantique prendre le dessus à mon goût. Ces scènes sont chiantes. Il n'y a guère qu'un joli plan entre Koji Tsuruta et Michiko Saga qui me plait beaucoup, une sorte de caresse, un peu statique, un baiser de lignes, un petit chef d'oeuvre de composition des lignes et les teintes.

Sinon la relation de Musashi, on la connaissait déjà très bien et la redite m'a lassé ici.
Les scènes d'action sont moins importantes, moins grandioses. Je mets le combat final à part, car à lui seul, ce magnifique duel rend le visionnage de ce film marquant.Filmé sur les premières lueurs du jour, dans un travelling à l'horizontalité intense, réglé sur les lignes et la musique des vagues, c'est un moment magique, d'une tension et d'une beauté rares.

Il y a encore et toujours une grande attention d'Inagaki à parer ses scènes extérieures ou en studio de couleurs et de brumes plus ou moins naturelles. Sa réalisation reste très proche de l'art pictural. Certains plans sont époustouflants. Même si certains pourraient y voir un rococo pédant, j'avoue être ici réceptif.

Je ne me souviens plus de la musique sur les deux précédents épisodes mais ici certains passages récurrents m'ont fortement fait penser au style de musique des westerns hollywoodiens (et plus précisément au OK Corral de Dimitri Tiomkin chanté par Frankie Laine). Certains évoquent alors la notion d'hallucination auditive... mouais pourquoi pas?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire