mardi 8 mars 2011

The scavengers




1969

Titre original : The scavengers
alias : Les Scavengers
alias : Cache ta femme, prends ton fusil, voici les Scavengers

Cinéaste: Lee Frost
Comédiens: Roda Spain - Michael Divoka - Maria Lease - Jonathan Bliss

Notice Imdb
Vu en dvd


Critique du 24 février 2006:

Frost tente de sucer la roue de Peckinpah en vain : le ralenti est ici maladroit, mal inséré et choque même par moments tellement il est si mal amené. S'il n'y avait que cela, on pourrait passer un bon moment. Le scénario aurait pu donner un bon western, créer une tension palpable, évidente, un bon petit western intense. Malheureusement, le montage, le jeu approximatif des comédiens à commencer par le captain, et sobretodo, une réalisation pataude, qui tente bien quelques trucs mais qui ne fonctionnent pas, parce qu'incohérents la plupart, par rapport au récit, ou bien trop criards (comme ces cris métalliques sur des ralentis couplés à des coupes en vitesse normale ou bien des zooms en pause incessants). De plus, il est évident que l'on a voulu ménager la chèvre et le choux, ce qui n'est jamais bon sur les films de genre. On se retrouve avec un film j'ai envie de dire pas assez violent. Les ellipses pour un film violent sont pour le moins étranges non?

Pour couronner le tout, il est vrai que la version française que nous a refourgué la chaîne est déplorable. Quoiqu'il en soit, je m'interroge sur la pertinence de proposer un tel film sur la chaîne CinéCinéma Auteur... ???

--------------------

Critique de mars 2011:

Vu il y a un certain temps sur CinéCinéma Auteur (voir la critique précédente), cette revoyure n'a rien changé à mon sentiment.
J'avais complètement oublié que je l'avais vu. Il n'y avait guère que la trogne jacquesdutronesque de John Bliss qui me disait bien quelque chose, m'enfin de là à faire resurgir des souvenirs aussi ternes... Il a fallu que cette fausse horde sauvage s'en vienne à prendre quartier dans le bordel de la petite bourgade pour que cela refleurisse dans ma foutue caboche.

Que dire de plus? Je ne comprends pas l'espèce de mansuétude qui règne à propos de ce film. Je n'arrive pas à retenir quoique ce soit de positif dans ce film. Rien ne me titille. Je trouve cela mal filmé, mal joué,. L'histoire aurait pu donner quelque chose de bien mieux. Voilà, je n'ai que cela en tête à la fin du film : un film mauvais, un film raté.

Désolé, je suis tout sec, tout tari, ne trouve rien à bavasser sur un film qui me laisse pauvrement vide.

Trombi:
Roda Spain:

Uschi Digard: (droite)

Michael Divoka:

Maria Lease:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire