dimanche 27 mars 2011

Trolljegeren



2010
alias : The troll hunter

Cinéaste: André Øvredal
Comédiens: Tomas Alf Larsen - Knut Nærum - Johanna Mørck - Hans Morten Hansen

Notice Cinéprofil
Notice Imdb
Vu en dvd

Amusant petit film norvégien habillé en documentaire avec force astuces et détails qui nous présente les rushs d'un reportage d'étudiants sur l'existence de trolls camouflée par le gouvernement (on nous cache tout, on nous dit rien).

Après la disparition de tous les protagonistes, le documentaire est le seul élément qui nous est parvenu. On y voit trois jeunes journalistes qui réussissent à convaincre un chasseur de trolls de les laisser le suivre dans son quotidien.

Ce faucumentaire garde les atours du vrai, ne se départit jamais dans la forme de cette rigueur vériste qui fait tout le sel du film. Le soucis du détail est constant et maintient l'intérêt du film, même si l'aspect ludique de l'exercice est bien évidemment toujours présent de par le sujet.

Des comédiens, Otto Jespersen en vieux chasseur rompu à toutes les épreuves inhérentes à sa fonction prédatrice, est bien plus convaincant que les petits jeunes qui l'entourent : il reste froid et très simple dans son jeu.

Malgré l'insistance un peu grossière du film à se donner des airs improvisés et nocturnes, à la "Blair Witch Project" en quelque sorte, la réalisation d'André Øvredal réussit à finement intégrer ses effets spéciaux, visuels et sonores, donnant vie à des monstres crédibles.

Plutôt bien foutus, le film tient étonnamment bien sa route. Peut-être pourrait-on toutefois bémoliser sur la longueur du métrage. Ça peut se discuter.

C'est aussi une agréable occasion d'admirer les paysages montagnaro-fjordards de la belle Norvège, la tournure documentaire parvenant à saisir toute l'humide mais grandiose majesté de cette nature.


Intriguant, divertissant, le film suit avec le sourire et les yeux ronds : sympa.

Trombi:
Glenn Erland Tosterud:

Hans Morten Hansen:

Robert Stoltenberg:

Tomas Alf Larsen:

Johanna Mørck:

Knut Nærum:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire