dimanche 16 janvier 2011

Semi-pro



2008

Cinéaste: Kent Alterman
Comédiens: Will Ferrell - Woody Harrelson - Jackie Earle Haley - Maura Tierney

Notice Imdb
Vu en dvd


Oh, boh! Moi qui commençais à me prendre d'une réelle affection pour les films de Will Ferrell, voilà que je tombe sur un bas morceau! Seulement, il ne s'agissait pas auparavant de films réalisés par Will Ferrell mais co-signés au scénario par Will Ferrell et réalisés par Adam McKay, notamment! Les "Step brothers", "Very bad cops" et autres joyeusetés sont à cent coudées franches au dessus de ce médiocre "Semi pro".

En fin de compte, le visionnage de ce "semi pro" est très intéressant d'un point de vue critique car il est l'exacte copie des films de McKay, en moins bon, un ersatz type et vient donc souligner la qualité d'écriture, de montage des films de McKay, le recours intelligent à l'absurde, surtout un véritable sens de l'équilibre sur le fil tenu de l'humour et de la comédie que ce "Semi pro" essaie sans réussite d'imiter de la manière la plus sotte qui soit.

"Semi pro" arrache deux ou trois sourires sur des attitudes, des mimiques que le comique naturel de Will Ferrell

parvient à faire surgir ici ou là dans des scènes qui sont écrites sans grâce, avec une vulgarité gratuite et insensée, sans but comique. Les personnages avaient largement de quoi émouvoir, une épaisseur que le scénario n'arrive jamais à maîtriser et à mettre en valeur comme il aurait dû. Surtout les dialogues ne sont jamais drôles. Sans relief, sans imagination, sans aucun débordement, ils débitent les grossièretés d'une façon trop mécanique pour susciter le rire. On a la triste impression que le scénario se contente d'aligner des scènes hétéroclites, censées développer délires et gros gags, des recettes toutes faites et applicables facilement par le premier benêt venu. Hé bien non, ça ne marche pas comme ça. La comédie est un art bien plus difficile à mettre en scène. Qui s'y frotte sans talent s'y pique.

Le réalisateur fout en l'air, qui plus est, certaines séquences avec un montage très lent et contemplatif. Quand on contemple le rien, il ne se passe rien.

Une comédie qui ne fonctionne pas, c'est tout de même assez pitoyable. Celle-ci est si mauvaise que je suis halluciné de l'avoir dégotée à la médiathèque Fellini. Cela dit, je ne suis plus aussi étonné car j'y ai déjà vu trôner sur le présentoir des coups de cœur "L'alpagueur" aux côtés de "Ecrits sur du vent" et "La mariée était en noir". Cherchez l'erreur. Cela en dit long sur la finesse de jugement de ceux qui "éditorialisent" dans cette médiathèque.

Trombi:
Woody Harrelson:

André Benjamin:

Maura Tierney:

Will Arnett et Andrew Daly:

David Koechner:

Rob Corddry:

Jackie Earle Haley:

Matt Walsh:

Peter Cornell:

DeRay Davis:

Josh Braaten:

Jay Phillips:

Patti LaBelle:

Tim Meadows:

Kristen Wiig:

Kate Luyben (au centre):

Aucun commentaire:

Publier un commentaire