lundi 19 septembre 2011

Columbo : No time to die



1991
alias : À chacun son heure
Saison 11, épisode 2

Réalisateur: Alan J. Levi
Comédiens: Peter Falk - Doug Savant - Joanna Going

Notice Imdb
Vu en dvd

J'arrive bientôt à la fin de mon périple dans la série, il ne me reste que quelques épisodes à découvrir, mais je parierais ma chemise que c'est là le pire Columbo. Du moins, celui que je trouve le plus agaçant. Mais j'ai un problème : je n'aime pas les histoires d'enlèvement, trop banales, mille fois lues et vues ailleurs.

Ce Columbo est bien différent des autres : pour commencer, il n'y pas de meurtre. Une jeune mariée est enlevée le soir de ses noces et Columbo part à sa recherche. En d'autres circonstances, j'aurais applaudi debout sur la table en sifflant de joie devant l'originalité et l'audace du pari, mais en fin de compte, je suis frustré.

D'abord parce que mes goûts personnels ne me prédisposent pas à l'apprécier comme je le disais plus haut, mais également parce que l'épisode perd tous ces petits éléments qui font un bon Columbo : la confrontation directe avec le meurtrier et le plaisir de voir comment le lieutenant retrouve peu à peu les morceaux de vérité que nous, spectateurs, connaissons au préalable. Cette structure narrative permet de mettre en valeur notre policier. Ici, elle vole en éclats.

Je ne sais pas si c'est le fait qu'il travaille beaucoup en équipe qui ternit un peu son image, ou alors si c'est la contrariété d'avoir été dérangé dans mon confort routinier de spectateur qui m'asticote le cervelet, mais je trouve l'enquête plutôt ennuyeuse et Columbo moins flamboyant.

Je pense que la caricature de psychopathe que livre Daniel McDonald y est aussi pour quelque chose.

Thomas Calabro, le mari, m'a légèrement indisposé également.

Finalement, cet épisode est à voir pour deux particularités : d'abord on y voit, je crois pour la première fois, Peter Falk en train de bouger son corps sur de la musique, comment dit-on? "danser" oui c'est ça,

et puis ceux qui se sont entichés de la série Desperate housewives auront l'agréable surprise de découvrir Doug Savant (Tom Scavo) alors tout jeunot dans un rôle de policier.

La très belle Joanna Going se débrouille pas trop mal. Mais non, le problème vient bien de moi, qui ne supporte pas ces histoires d'enlèvement et de compte à rebours fatal.

Trombi:
Dan Butler:

Daniel Davis:

Donald Moffat:

Patricia Huston:

Lance LeGault:

Juliet Mills:

Cliff Emmich:

David Byrd:

Yvonne Farrow:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire