mardi 6 septembre 2011

Columbo : Caution Murder Can Be Hazardous to Your Health



1991
alias : Columbo : Attention - Le meurtre peut nuire à votre santé
Saison 10, épisode 2

Réalisateur: Daryl Duke
Comédiens: Peter Falk - George Hamilton

Notice Imdb
Vu en dvd

D'abord on notera la faiblesse du titre, jeu de mot fadasse qui évoque de façon médiocrement fine le tabac par lequel la victime succombe. Effectivement, le meurtrier empoisonne une cigarette pour tuer son maître chanteur, mais l'astuce ne parait pas assez percutante pour légitimer l'intitulé de l'épisode. Que ce préambule chafouin ne vous fasse pas accroire que je n'aime pas cet épisode, surtout pas!

D'abord même si les premières minutes font craindre le pire avec un faux film noir mal joué et visuellement très laid, on a ensuite le plaisir de découvrir la face incroyablement anguleuse de George Hamilton. Entre ses sourcils pointus et ses mâchoires imposantes, ce type a décidément un drôle de faciès, un de ces visages parfaits pour souligner la morgue et la suffisance du meurtrier sûr de lui et de son fait, le parfait gibier pour la potence Columbo.

Déjà fautif dans "A Deadly State of Mind" ("État d'esprit"), le revoilou à tenter sa chance contre un Peter Falk de plus en plus vieillissant mais toujours aussi futé. Ces deux-là vont se lancer une nouvelle fois dans un jeu du chat et de la souris, dans lequel l'on perd un peu de vue qui fait véritablement la souris. Au fur et à mesure que l'enquête avance, nous voyons avec de plus en plus de plaisir le visage d'Hamilton se décomposer devant l'insistance pernicieuse de Falk. Jubilation. Sur des charbons ardents, on a presque de la peine pour lui. Columbo est si fouineur, si tenace. Hamilton mérite une médaille.

Et le spectateur sirote cette montée de tension savamment orchestrée par une honnête réalisation de Daryl Duke. Je ne sais pas, j'hésite, si le fait que l'épisode accumule les éléments comiques inhérents à l'univers de Columbo est bénéfique ou non au spectacle. On a droit à tout : le chien mollasson chez le toiletteur, les couinements de la Peugeot hors d'âge, l'espèce de candeur juvénile pleine de curiosité et de fascination du lieutenant pour les nouvelles technologies. Toujours est-il que ces différentes caractéristiques qui reviennent périodiquement décorer les enquêtes sont dans celui-ci d'une plus grande importance. Ils servent l'histoire, font avancer le policier de sa réflexion, ce qui n'a pas toujours été le cas dans les récents Columbo où ils pouvaient apparaitre fortuits.

Concernant le meurtre et la résolution de l'énigme par Columbo, ils sont très astucieux, de bonne facture dirions-nous. On a beaucoup glosé, ici même, sur les dernières saisons et leur éventuelle médiocrité. Je note simplement que cette saison 10, même si elles est très courte avec trois enquêtes seulement, n'en demeure pas moins d'un niveau assez élevé.

Trombi:
Peter Haskell:

Penny Johnson:

Steven Gilborn:

Rick Najera:

Robert Donner:

Marie Chambers:

Emily Kuroda:

Mark Daneri:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire