vendredi 3 juillet 2009

Viol sans raison



1969

Titre original : Gendai sei hanzai zekkyo hen: riyu naki boko
alias : Violence without a cause
alias : Viol sans raison

Cinéaste: Kôji Wakamatsu
Comédiens: Yuko Ejima - Toshitaka Sakabe

Vu en dvd



Encore un drame social de Wakamatsu qui décortique ici les divers éléments amenant une bande de jeunes oisifs, cyniques et paumés à un certain nihilisme criminel.


Ce sont trois gamins qui sortent de l'adolescence avec peine, dans un état de frustration généralisée. Les frustrations sociale (classe inférieure) et familiale (ils se disent eux-même issus de capotes trouées, des accidents de parcours) vont se confondre et se focaliser sur leur frustration sexuelle, de celle qui esquinte ceux qui ne s'aiment pas. Que ce soit dos au mur ou face à la mer, leur avenir est plus que sombre.

Toutes leurs démarches sont vouées à l'échec. Alors ils prennent de force. Quand une jeune fille
veut bien se donner à eux, dans la plus grande simplicité et innocence (c'est à voir mais eux le croient un temps), il se trouve qu'elle appartient à un gang de yakusas qui les rouent de coups avant de les rançonner. Le subreptice rêve de vivre une sexualité épanouie, partagée et sereine s'effondre.

Il va sans dire que l'érotisme qu'on accolle instantanément à Wakamastu est encore une fois réduit à sa portion congrue. Certes, la première scène de viol laisse apparaitre du téton mais pour le reste du film, on est bien dans le film noir, très noir et pas du tout dans le genre érotique. Faudrait arrêter d'évoquer l'érotisme à tout bout de champ quand on parle de Wakamastu, c'est relativement fatigant et malhonnête et pourrait détourner le regard de certains spectateurs dédaigneux du genre érotique alors qu'on a là un cinéma intéressant, violent, volontiers grossier et provocateur dans sa démarche parfois éléphantesque mais dont l'agressivité et la vigueur ne sont pas sans charme. De plus, Wakamastu n'est pas avare en beaux et maitrisés cadrages, quelques scènes ici encore sont particulièrement bien pensées et construites.

Le jeu des comédiens est excellent. C'est peut-être même ce qui m'a semblé le plus intéressant finalement et c'est avec une certaine frustration que j'ai cherché en vain (mais il est vrai rapidement) à retrouver une trace sur le net. Il faudra que j'y mette plus d'efforts et de temps, ils en vaillent la peine. Ils sont très étonnants. Il n'y a que le chef de gang que j'avais déjà vu dans "Saison de la terreur", en policier espion mais que dont je ne connais pas encore le nom.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire