dimanche 19 juillet 2009

The dark knight



alias : Le chevalier noir
2008

Cinéaste: Christopher Nolan
Comédiens: Aaron Eckhart - Heath Ledger - Christian Bale - Michael Caine - Maggie Gyllenhaal - Gary Oldman - Morgan Freeman - Chin Han - Eric Roberts - Anthony Michael Hall - William Fichtner - Joshua Harto


Déception.
Certes, Christopher Nolan a amené une touche particulière à la "franchise" Batman. On est semble-t-il, au plus près de la bédé, âpre, noire, ténébreuse, acier. Rien de nouveau cependant par rapport au précédent épisode Nolan. Ya bien ces mouvements de caméra nauséo-circulaires autour des protagonistes que je commence à remarquer un peu partout en ce moment et qui me sortent par les trous de nez. Mais peut-être qu'il nous avait déjà servi la même mauvaise sauce auparavant?

Le parti pris de faire de Batman noir, surtout... plombé par de nouvelles inaptitudes, face à de nouveaux ennemis, un Batman diminué en quelque sorte, me satisfait complètement. Batman n'est pas un super-héros pour les enfants, qu'on se le dise. Son domaine est hanté par de mauvais démons et il est bien évidemment dévolu à d'adultes préoccupations. Pour cette raison déjà on ne peut que souscrire et applaudir à deux mains devant l'apport de Nolan.

Néanmoins, cet épisode a malencontreusement été beaucoup trop lache sur le mètre de pellicule. Trop long, un peu partout. Les scènes d'action s'essoufflent à force de brasser les images et le vent à n'en plus finir. Les histoires se compliquent. On aurait peut-être pu en garde pour le prochain non? Double face par exemple est de trop.

Et puis, ce qui a nourri ma déception par dessus tout, c'est la performance de Heath Ledger qui est bonne, certes, mais sans plus, pas plus impressionnante que celle de Nicholson, je pense. Difficile de comparer tant les deux films ont des tonalités, des esthétiques différentes? Mouais, difficile surtout de s'en empêcher, n'est-ce pas? A force d'en entendre chanter les louanges, j'ai fini par me persuader que Ledger allait me trouer le popotin, je m'attendais à autre chose qu'une démonstration linguale ininterrompue pour marquer la psychose du joker.

Christian Bale continue d'être aussi tarte par contre. Ce n'est pas une surprise : il a toujours joué le même personnage (je rectifie : je ne l'ai jamais vu jouer un autre personnage : American Psycho, Equilibrium et les Batman) monolithique, plat et chiche en expression.

Je n'arrive toujours pas à trouver la soeur Gyllenhaal intéressante. Pareil : je n'ai pas dû voir les bons rôles.

Et par conséquent, si je fais le compte, j'ai vu un film bien fait, mais loin d'être aussi formidable que je l'espérais. Qui sait, une revoyure apaisée me fera peut-être changer d'avis?

Trombi:
Michael Caine:

Aaron Eckhart:

Nestor Carbonell: et Gary Oldman:

Morgan Freeman:


Joshua Harto:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire