vendredi 3 juillet 2009

Casanova 70



1965

Cinéaste: Mario Monicelli
Comédiens: Marcello Mastroianni - Virna Lisi - Michèle Mercier - Marisa Mell - Enrico Maria Salerno - Beba Loncar - Moira Orfei - Margaret Lee - Jolanda Modio - Liana Orfei - Marco Ferreri - Bernard Blier




Que voilà un événement personnel aussi inédit qu'extraordinaire : un Monicelli qui m'a laissé globalement indifférent. Devant la machine à écrire se trouvent pourtant une belle bande de fameux scénaristes, dont Monicelli bien entendu mais aussi Age Crocci ou Furio Scarpelli par exemple, habitués à gravir les sommets de la comédie italienne. Mystère, le soufflé n'a jamais l'idée de monter un petit peu.

On découvre un personnage joué par Mastroianni qui dans un premier temps se croit impuissant, incapable d'éprouver le moindre frisson à l'heure de "conclure" face à ses conquêtes féminines. L'excitation ne dure que le temps de la séduction. Après avoir rencontré un Enrico Maria Salerno en excentrique psychiatre,

il réalise qu'il n'est capable de désir qu'en état d'alerte face à un danger. Il ne peut faire l'amour que sous une avalanche d'adrénaline. Aussi suivent une succession de petites histoires où le bonhomme profite d'autant de périls plus ou moins intenses. Mais en ce qui me concerne, la température et le rythme des battements du cœur ne s'élèvent guère.

Alors je me contente d'admirer la plastique des comédiennes, superbes, évidemment, italiennes. Heureux les érotomanes devant ce film, un vrai défilé de magnifiques et racées donzelles! On peut également s'amuser de l'apparition de Bernard Blier, doublé.

Et plus encore du rôle assez important de Marco Ferreri,

une sorte de curiosité en somme à ne pas manquer. J'ai surtout apprécié le délirant procès avec l'exubérance des avocats, l'espèce de capharnaüm général que les différents personnages provoquent mais malheureusement cet instant pétaradant arrive bien tardivement et reste de courte durée.
Et puis peut-être aussi cette petite promenade, antiquo-romantique dans un marais aussi étrange que mystérieux, une petite Venise en voie de disparition.


Bella Trombi:
D'abord, une sublime Marisa Mell qui n'est pas sans évoquer Daphné Roulier non? si? hein?

Ensuite, la toujours très fine Virna Lisi :

Une Angélique Michèle Mercier

La très attirante Jolanda Modio

Jolie mais froide Seyna Seyn

Les soeurs Orfei, Moira d'abord, puis Liana


Très courte apparition de Rosemary Dexter

Aucun commentaire:

Publier un commentaire