lundi 20 juillet 2009

For your eyes only


alias : Rien que pour vos yeux
1981

Cinéaste: John Glen
Comédiens: Carole Bouquet - Roger Moore




J'avais le souvenir d'un James Bond fade et j'ai revu hier soir un James Bond fade. Fidèle.

Tourné au tout début des années 80, le film reste marqué par la décennie précédente. La musique le rappelle constamment. A noter que la nullité mélodique fait penser de manière irrésistible aux films de Max Pécas ce qui, vous en conviendrez, en met un sacré coup au standing bondien lors du visionnage. S'il n'y avait que cela... le film regorge de scènes énormes, destinées avant tout à divertir en y incluant les enfants. Les cascades de Julienne, les scènes d'action touchent volontiers au comique comme souvent chez les James Bond mooriens. On n'atteint cependant pas les sommets du kitsch éclaboussant la science-fiction de pacotille du Moonraker précédent, m'enfin, c'est pas loin.

Il est impératif de ne pas prendre James Bond au sérieux devant ce film, on serait amené à subir une grosse déception. Alors sourions, déserrons la ceinture, détendons-nous : le James Bond sucré et aux angles arrondis abat quelques jolies cartes notamment un rythme assez élevé permettant au moins de ne pas se trouver nez à nez avec un ennui mortel et puis des décors forts variés entre Méditerranée, Cortina d'Ampezzo et Dolomites accueillent et promènent le spectateur, multicolores et agités.

Dans les bons points, je retirerais le personnage joué par Carole Bouquet pour deux raisons essentielles : d'une part, elle est mochement doublée (en vo) et d'autre part, elle est sinistre, une nonne violée aurait meilleure mine, j'en suis sûr.

Mais il est vrai que le pompon de l'irritation revient à Lynn-Holly Johnson, en casse-burnes nympho et crétine.

Un James Bond idéal pour les gamins et dispensable pour les adultes.

Trombi:
Topol:

Julian Glover:


Charles Dance:

Michael Gothard:

Lois Maxwell:

 John Moreno:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire