vendredi 19 août 2011

Columbo goes to college



1990
alias : Columbo: Criminologie appliquée
Saison 10, épisode 1

Réalisateur: E.W. Swackhamer
Comédiens: Peter Falk - Gary Hershberger - Stephen Caffrey - Robert Culp

Notice Imdb
Vu en dvd

Par bien des aspects, cet épisode est très agréable à suivre. Comme je l'ai souvent souligné pour les épisodes précédents, s'il y a bien une caractéristique épicée qui rend la série succulente, c'est bien l'espèce de morgue altière que peuvent prendre certains criminels à l'égard de Columbo. Ici, ils sont nombreux à longtemps se foutre littéralement du lieutenant. N'ayons pas peur des mots : le pauvre est assailli de quolibets et de menaces de la part de Robert Culp

lui faisant la leçon. Père d'un des assassins, Culp est un habitué de la série (4 épisodes en tout : ce "Columbo Goes to College", "Double Exposure", "The Most Crucial Game" et "Death Lends a Hand"). Les meurtriers vont jusqu'à le singer et le tourner en ridicule dans son dos. Ce sont de fieffés manipulateurs d'une condescendance rarement égalée dans la série. A-t-on jamais vu plus arrogant? Pôs sûr. Ce crime de lèse-lieutenant excite la tendresse et la colère du spectateur qui voit les ultimes foudres du policier avec une bien belle estocade finale comme des éclairs vengeurs, tellement délicieux. A siroter.

Le problème vient peut-être de là : le téléfilm mise uniquement sur ça. Le crime, bien compliqué à mettre en place dans la réalité parait par conséquent peu crédible mais l'idée est alléchante. L'astuce permet aussi de nous créditer une nouvelle fois de cet émerveillement enfantin et touchant dont sait faire preuve Peter Falk face aux progrès incroyables que notre société technologique nous prodigue sans cesse. Portons crédit à la série et sa longévité d'avoir su accompagner les changements scientifiques et plus largement socio-culturels de ses différentes époques.

Les acteurs ne sont pas fameux, à l'exception de Robert Culp dont la participation est trop légère à mon goût, mais leurs performances sont au moins à peu près honnêtes. Stephen Caffrey est peut-être le plus sûr dans son jeu chez les jeunes étudiants. Par certains côtés frondeurs et grimaçants, il m'a fait penser à un sous-Robert Downey Jr : une assurance liée à une sur-estimation de soi?

Bref, l'essentiel n'est pas à trouver dans le casting plutôt décevant mais dans cette mécanique columbienne, classique, mais toujours aussi efficace.

Trombi:
Gary Hershberger:

James Sutorius:

Alan Fudge:

Katherine Cannon:

William Lucking:

Maree Cheatham:

Bridget Hanley:

Jim Antonio:

Guy Stockwell:

Dick Balduzzi:

Gregg Rogen:

Jane Alden:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire