mardi 1 septembre 2009

Columbo : Subconscient



1973
Titre original : Columbo - Double exposure
Titre francophone : Columbo : Subconscient

Saison 3, Episode 4

Réalisateur: Richard Quine
Comédiens: Peter Falk- Robert Culp - Chuck McCann



Un très bon Columbo, décidément cette saison 3 s'annonce prometteuse. Cependant il faut pour cela admettre un postulat de départ qui persiste personnellement à agacer mon scepticisme récurrent : le subliminal. Des photos subliminales sont au cœur de cette affaire, dans le crime comme dans sa résolution. Passé ce léger inconvénient, l'épisode est en tout point remarquable.

La prestation de Robert Culp est encore une fois de très haute volée.

Son physique, ses prédispositions et caractéristiques naturelles sont une nouvelle fois très bien mises en valeur. Il joue à merveille l'arrogance et la vanité de ces gens dont la culture et l'aisance logique portent à leur faire croire qu'ils sont extraordinairement intelligents.

Sans aller jusqu'aux théories d'Howard Gardner sur les intelligences multiples, c'est sans doute un des bienfaits de cette série que de démontrer combien le concept d'intelligence est plus complexe que le "bon" sens commun nous le laisse à penser. La confrontation entre le docte professeur et l'humble lieutenant soulève une belle poussière d'hypocrisie qui embrume les desseins de l'un comme de l'autre... ou du moins s'y essaie. Progressivement, comme de coutume, les réelles convictions du lieutenant se font jour alors que le criminel s'énerve de plus en plus d'être le jouet des feintes et tergiversations de Columbo.

Dans ce petit jeu vient s'ajouter une deuxième victime, dont la benoîte naïveté ainsi que l'ambition sans scrupule d'entamer une carrière de maître-chanteur vont lui coûter très cher. L'acteur, Chuck McCann, à la physionomie marquante tout autant que sympathique est une de ses têtes qu'on a vues un peu partout à la télévision : dans Chips, Bonanza, Kojak et plus récemment dans Mad about you.

Petit élément amusant : c'est la première fois à ma connaissance que Columbo fait ouvertement allusion à un épisode précédent (Candidat au crime) en parlant de l'affaire Hayward qu'il vient de clore et en indiquant qu'il n'a pas eu le temps de manger.

Fait remarquable qui devrait attirer d'entrée l'attention du spectateur : on suit les manigances de Robert Culp sans comprendre goutte à ce qu'il est en train de faire. Ce n'est que progressivement que les morceaux de ce puzzle se mettent en place pour faire sens. Un début très astucieux qui met l'eau à la bouche et lance admirablement un épisode très bien écrit où le spectateur prend un plaisir quasi constant.

Trombi :
Robert Middleton

Louise Latham (qu'on a vue aussi par exemple chez Hitchcock, la maman de Marnie si mes souvenirs ne m'abusent point trop)

George Wyner

Richard Stahl:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire