vendredi 31 décembre 2010

Chérie, j'ai rétréci les gosses



1989

Titre original : Honey, I shrunk the kids
alias : Chérie, j'ai réduit les enfants
alias : Chérie, j'ai rétréci les gosses

Cinéaste: Joe Johnston
Comédiens: Rick Moranis - Matt Frewer - Marcia Strassman

Notice Imdb

Vu sur le net



Je craignais le pire. Vous savez ces films de jeunesse que l'on se remémore attendri et qu'on redécouvre avec horreur, vieillis, monstrueusement datés, ces films d'avant l'ère numérique aux effets spéciaux calamiteux. Et puis finalement j'ai été ravi.

Certes, les effets spéciaux des petites grosses bébettes sont encore très visibles.


Les décors laissent apercevoir leur aspect carton-pâte mais qu'en ai-je à foutre après tout si cela tient debout, si le spectacle est au rendez-vous, si les éléments dramaturgiques sont solides. Or, ils le sont : cette production est bigrement efficace. On y croit suffisamment pour passer un très agréable moment. Drôle, enlevé, porté par un très bon rythme, le film garantit le spectateur conte l'ennui.

Certes 2, les personnages ne sont guère intéressants, trop prévisibles, ordinaires pour tout dire. Le jeu des jeunes comédiens se cherche, approximatif.

Certes 3, les enjeux sont minimalistes. Sur une structure ultra conventionnelle qui met à mal deux simples familles américaines, le scénario élabore une sorte de voyage initiatique qui résout la plupart des problèmes relationnels que tout ce petit monde subit au début du film. Par conséquent, comme vous le voyez, le film ne verse pas dans l'originalité.

Cependant, dans son ambition restreinte de divertissement, les moyens sont mis et le résultat est joyeusement ludique et festif. Une bonne création Disney, très familiale comme il se doit, très dynamique et plutôt souriante.



Le nain de 7 ans de ma petite famille a adoré.

Trombi:
Rick Moranis:

Marcia Strassman:

Matt Frewer:

Kristine Sutherland:

Thomas Wilson Brown:

Jared Rushton:

Amy O'Neill:

Robert Oliveri:

Carl Steven:

Mark L. Taylor:

Kimmy Robertson:

Trevor Galtress et Laura Waterbury:

Martin Aylett et Janet Sunderland:

Craig Richard Nelson:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire