mercredi 15 décembre 2010

Seinfeld - Le casse-pieds



1990

Titre original: Seinfeld - Male unbounding
alias : Seinfeld : Le casse-pieds

Saison 1, épisode 3

Réalisateur: Tom Cherones
Comédiens : Jerry Seinfeld - Michael Richards - Jason Alexander - Julia Louis-Dreyfus

Notice Imdb
Vu en dvd



Le point fort de cet épisode est l'arrivée d'Elaine Benes. Elle n'apparait qu'en fin d'épisode mais dans une scène savoureuse aux dialogues flirtant avec l'absurde et le réalisme. Elle est tout de suite envoûtante, d'une grâce, d'une féminité achevée, j'entends par là avec ses faiblesses, ses tares aussi bien que ses atours les plus charmants. Elaine Benes est un manifeste féministe incarné. Je reste épaté par l'entrée en matière de Julia Louis Dreyfus, cette capacité incroyable qu'elle a de se fondre dans le moule de la série, une aisance rafraîchissante. Cette touche féminine, incisive (elle est celle qui fustige l'infantilisme de Jerry dans cet épisode) est un apport essentiel je crois qui prend part au succès de la série dans un premier temps. Car dans un second temps, on se rend compte qu'elle peut être tout aussi puérile mais avec beaucoup plus de finesse et de subtilité que ces braves et épais garçons.
Figurez-vous que j'ai écrit ces lignes en croyant que ce 4e épisode était le 2e de la saison. Oui, j'ai bêtement suivi le classement des dvds Sony. Ces gugusses n'ont pas été foutus de les éditer correctement, dans le bon ordre chronologique. Aussi ai-je cru pendant longtemps que cette participation était les tous débuts de Julia Louis Dreyfus!

Insistons deux lignes sur la stupéfiante intelligence et la délicieuse légèreté des dialogues proposés. D'ailleurs, il n'est qu'à voir la joie chez les comédiens de prendre part à ses discussions plus ou moins finaudes sur les petits soucis du quotidien new-yorkais. L'humour de Jerry Seinfeld,

de Larry David et des scénaristes qu'ils chapeautent est bourré de cet appétit, de ce plaisir que l'on retrouve dans l'humour juif américain qui joue sur les situations, la logique, le non sens afin peut-être d'échapper à l'aspect plus ou moins morbide que notre vie recèle par instants. Un rire pour vivre.

L'histoire de ce 4e épisode permet de retrouver un acteur multicarte que l'on peut voir aussi bien dans des blockbusters comme les "Transformers" et une multitude de séries tv, une tête que l'on connait bien en somme mais sur laquelle on a du mal à mettre un nom. Kevin Dunn

est un acteur sympathique et qui joue souvent l'américain moyen, souvent un peu con sur les bords. Il ne déroge pas à cette règle ici avec un personnage égocentrique, insupportable boulet que Jerry n'arrive pas à éviter.

Trombi:
Michael Richards:

Jason Alexander:

Anita Wise:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire