vendredi 18 juillet 2014

La leçon de choses de Mademoiselle Mejika


1978
Titre : Le leçon de choses de Mademoiselle Mejika

Cinéaste: Chûsei Sone
Comédiens: Hitomi Sakae

Notice SC
Notice Imdb

Vu en dvd




Je suis perplexe. J'avais gardé un souvenir d'un cinéma plus vivant, plus pêchu chez Chûsei Sone. Cette "leçon de choses" démarre fort, dans le style hyper violent de Soné, mais ensuite s'assoupit quelque peu. Soit! Pourquoi pas? Je n'étais pas spécialement préparé à une sorte de portrait moral d'une société autour d'un lycée d'élite gangrené par une vieille histoire de vengeance. Mais je pense que j'aurais pu apprécier quelque chose de surprenant. Or, par bien des aspects, ce film m'a déçu.

Je commence tout de même par ce qui m'a plu, je vais donc faire court malheureusement. La photographie de Nobumasa Mizunoo n'est pas exceptionnelle mais laiteuse comme à l'habitude avec les productions Nikkatsu. On a connu mieux dans le genre. Cependant elle offre parfois de bien jolis cadrages. La caméra s'essaie même à faire le tour des personnages sur certaines séquences, un lent travelling, tout en délicatesse et qui n'est pas sans charme.

L'histoire aussi peut faire un bon film. Je suppose que c'est ce qui a poussé Wild Side à éditer ce dvd.

Il s'en dégage beaucoup de mystères, certes, mais je lui reprocherais volontiers tout de même son manque de puissance érotique. Étrange. Il s'agit certainement d'un film "roman porno". Les scènes sont peu nombreuses pourtant, mais surtout elles sont pas vraiment en rapport avec la trame principale, en tous les cas largement dispensables. Comme elles n'ont pas d'enjeu véritable, elles ne produisent guère de tension. Comme posées là, pour remplir le cahier des charges du roman porno, avec son quota de scènes érotiques obligées, de façon tout à fait artificielle. Manque de lien et de force préjudiciable.

Sans doute que le faible charisme des comédiens jouent aussi sur mon insatisfaction. A part peut-être Nobutaka Masutomi qui fait un passage remarqué, cool et ténébreux, les autres n'apportent pas grand chose.

Hitomi Sakae
n'est pas vraiment brillante, ni dans le jeu, ni dans la passion à accorder à son personnage. Elle n'attrape pas bien la lumière (faut-il rappeler que tout ce que j'écris est totalement subjectif?). Physiquement ordinaire, cette métisse est surtout très plate dans le jeu. Aucune présence.

D'autres comédiens sont encore plus médiocres. Je pense par exemple à Hitoshi Takagi, avec un jeu outré qui frise par moments le ridicule.

Bref, ce n'est pas non plus du côté des acteurs que je pourrais me raccrocher pour apprécier ce film.

Trombi:
Izumi Shima:

Hiroko Isayama:

Kunio Ôtsuka:

Junichiro Yamashita:

Mami Yuki?
   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire