lundi 9 septembre 2013

Oblivion


2013

Cinéaste:Joseph Kosinski
Comédiens:Tom Cruise - Morgan Freeman - Olga Kurylenko - Andrea Riseborough

Notice SC
Notice Imdb
Notice Cinéprofil

Vu en dvd




Le dernier film que j'ai vu avec Tom Cruise (Jack Reacher) m'avait laissé un gout amer. J'étais dans une sorte d'expectative pour celui-ci. Et d'une certaine manière, je suis une nouvelle fois pas tellement convaincu, bien que pas du tout irrité par la lecture du film.

Devant un film d'action, de science-fiction comme celui-là, on n'est pas censé rigoler aussi fréquemment, non? L'aspect patchwork est si évident qu'on passe trop de temps à noter les emprunts à toutes sortes de film de s-f. C'est souvent amené avec si peu de subtilité que je n'ai pas pu m'empêcher de rire, à de trop nombreuses reprises. Entre Total Recall, L'âge de cristal, Matrix, Wall-E, La planète des singes et autres films post-apocalytiques, on finit par être submergé par ces références et comme l'histoire se prend de plus en plus au sérieux, notamment avec un lourd mélodrame romantico-pouet-pouet grandissant, le décalage apparait de plus en plus grotesque et risible.

Si l'on ajoute à cela le manque de puissance du jeu de Olga Kurylenko, alors qu'elle tient un rôle capital, sans doute très compliqué à supporter pour elle, je sors trop souvent du film pour pouvoir l'apprécier comme il se devrait.

Les autres acteurs sont corrects, même le botoxé Tom Cruise
arrive encore à donner du caractère à son personnage. J'aime bien ce que fait Andrea Riseborough (que je ne connaissais pas).

C'est dommage que je ressente tout cela parce que le travail sur l'image est parfois réjouissant, notamment sur les couleurs. Sans compter que la traitement par les effets spéciaux des décors, de l'environnement donne quelques superbes séquences numériques. On ne s'ennuie que très peu finalement.

Non, ce qui gêne c'est cette histoire sf-shake qui tient mal sa route, convoquant beaucoup trop d'ancêtres pour exister par elle même. Voilà un petit film de sf qui devrait sans doute mal vieillir et entrer dans le genre boite à rire avec le temps... ce qui peut plaire.

Trombi:
Morgan Freeman:
Nikolaj Coster-Waldau:

 Melissa Leo:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire