samedi 7 septembre 2013

Mad men season 2


2008
Saison 2, 13 épisodes

Réalisateurs: Tim Hunter - Andrew Bernstein - Lesli Linka Glatter - Jennifer Getzinger - Michael Uppendahl - Phil Abraham - Matthew Weiner
Comédiens: Jon Hamm - Elisabeth Moss - Vincent Kartheiser - January Jones - Christina Hendricks

Notice SC
Notice Imdb

Vu en dvd

Critique de Mad men saison 3




Je crois que je comprends mieux l'engouement pour cette série. La première saison m'avait plu, mais je m'interrogeais plus ou moins fortement sur les intentions des auteurs. Et quelque fois lors de cette saison 2, je me suis demandé ce qui pouvait bien se passer dans la tête des personnages. Or, ce qui m'avait un poil troublé, voire qui avait stoppé mon enthousiasme lors de la saison 1, cette incompréhension, au contraire au cœur de cette saison 2, a été le moteur principal de mon attention.

Une fois que j'acceptai le préalable de ne pas savoir ce qui motive réellement Don Draper (Jon Hamm), si Betty Draper (January Jones) est vraiment une Desperate Housewive, ce que Peggy Olson (Elisabeth Moss) cache profondément, entre autres exemples de mystères personnels, alors seulement la série prenait des atours fort séduisants.

Bien évidemment, le phénomène empathique propre au format sériel joue à plein sa fonction addictive, mais ce qui assure l'emprise de la série, ce sont plus sûrement encore, j'insiste, l'écriture très fine et la narration attentive à préserver un rythme naturel dans le développement des intrigues. En effet, on est très loin de ces évolutions rapides, illustrées par des dialogues ou des évènements qui posent clairement et bruyamment les caractéristiques des personnages dans le tout venant de la production télé.

Ici, les personnages, dans un souci de réalisme prononcé, sont décrits avec soin. Les scénaristes prennent le temps de les dévoiler, laissant au spectateur la possibilité de s'y attacher peut-être avec plus de force. Surtout, leur comportement est beaucoup moins sujet à jugement moral à l'emporte-pièce. Ils sont plus facilement compréhensibles, même moralement, sur le long terme. De fait, peu de risque qu'on soit irrité par ces personnages, même si leurs actes ont parfois de quoi énerver.

Les circonstances sont bien si bien développées que le public parvient facilement à garder du recul et peut ainsi savourer la complexité de ces histoires, de ces personnages d'une part et le travail remarquable des acteurs d'autre part.

Car ce qui avait déjà été évident lors de la saison 1 apparait encore plus éclatant sur cette deuxième saison. Le casting est royal, surprend par sa justesse jusque dans les petits rôles.

J'avais émis quelques doutes au sujet de Jon Hamm
mais ceux-ci se sont volatilisés désormais. Avec une saison plus mouvementée, avec plus de cahots à encaisser pour son personnage, l'acteur révèle une intensité expressive rassurante. January Jones
assure également de son côté avec un changement de braquet réjouissant, enrichissant sa palette. De même Christina Hendricks
a accompli un gros travail sur la saison 1 et livre sur celle-ci une prestation encore plus large et émouvante. Celui qui m'avait le plus plu (John Slattery)
est peut-être moins gâté cette fois, avec un peu moins de flamboyance et de mordant pour un personnage un peu plus en retrait. Elisabeth Moss
est toujours au top. Son rôle, un des plus complexes à incarner est maitrisé de bout en bout. Chargée émotionnellement, elle impressionne. Pete Campbell est un des personnages les plus fascinants de la série, toujours sur un fil, balançant entre bêtise, cynisme et Vincent Kartheiser l'interprète de façon si puissante qu'il arrive à en dégager une profonde fragilité. On ne sait jamais trop sur quel pied danser avec son personnage, difficile à lire (attendrissant ou énervant?). Quoiqu'il en soit, le jeune comédien est excellent, épatant.

Je vais en reprendre une lichette avec la saison 3. Tout de go!

Trombi:
Bryan Batt:
Michael Gladis:
Aaron Staton:
Rich Sommer:

 Mark Moses:
 
Joel Murray:
Gabriel Mann:
Anne Dudek:

Alison Brie:

Missy Yager:

 Patrick Cavanaugh et Edin Gali:

 Crista Flanagan:

 Sarah Drew:

 Julie McNiven:

 Deborah Lacey:

 Frank Novak et Jennifer Siebel Newsom?:

 Robert Morse:

Donielle Artese:

Kristoffer Polaha:

Audrey Wasilewski:

Myra Turley:

 Laura Regan:

 Channing Chase:

Rich Hutchman:

Matt Riedy:

 Melinda McGraw:

Patrick Fischler:

Steve Stapenhorst et Jan Hoag:

Colin Hanks:

 Talia Balsam:

Marguerite Moreau:

Maggie Siff:

John Getz:
Peyton List:
 
Jack Impellizzeri:

 Gina DeVivo:
Alexandra Paul:

Darian Weiss:

 Sarah Wright:

Melinda Page Hamilton:

Adam Godley:

Ryan Cutrona:

 John Douglas Williams?

Darby Stanchfield:

 Marten Holden Weiner:

 Megan Henning:

Eric Ladin:

Aloma Wright:

Darcy Shean:

 Laura Ramsey:

Philippe Brenninkmeyer:

Charles Shaughnessy et Brandon Hayes:

Sam Page:

Joe O'Connor:

 Mary Anne McGarry:

Ryan McPartlin:

David Doty:

1 commentaire: