mardi 25 février 2014

Due Date



2010
Alias : Date limite

Cinéaste: Todd Phillips
Comédiens: Robert Downey Jr. - Zach Galifianakis

Notice SC
Notice Imdb

Vu en blu-ray



Ce film est tellement ennuyeux que je l'ai oublié. Littéralement. Je l'ai vu il y a plusieurs jours et j'avais oublié ce visionnage. Je me fais fort en guise de gymnastique mentale de pondre un petit commentaire sur chaque film que je vois, dans une sorte de journal de bord dans lequel je me dois de tout examiner. Or, je n'ai rien écrit dessus jusqu'à ce jour parce que j'avais complètement squizzé ce film de ma mémoire.

Pourquoi l'avoir vu ? Parce que je ne pensais pas que la nouvelle comédie américaine recelait d'aussi plate copie.

Entre autres raisons, la participation de Robert Downey Jr.. promettait les remerciements lascifs de ma femme, adoratrice libidineuse du bonhomme.
J'avais envie de découvrir ce que donnait le jeu de Zach Galifianakis. Jamais vu de film avec lui (ou alors ça m'a échappé?).

Bref, j'étais plutôt content d'avoir emprunté ce Blu-ray à la médiathèque. Mon envie de continuer à explorer ce pan du cinéma américain actuel (je n'ai pas vu les Very Bad Trip du même réalisateur, Todd Phillips) explique en grande partie la curiosité pour ce film. Et je nourrissais des a priori volontiers positifs. Je m'attendais au même type d'humour saturdaynightlivien que pour la plupart de ces films, notamment ceux d'Adam McKay, que j'aime beaucoup. Loupé ! Mon appétence pour le genre "buddy-movie" auquel le scénario nous invite ici n'aura pas suffi.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette comédie sent le moisi. L'humour y est sage et se limite à des gags physiques vus et revus par ailleurs. Aucune folie, aucune imagination. On sent bien qu'on s'essaie à nourrir un certain goût de mélo par moments. Piteux. Je me demande encore pourquoi. Ça ne fonctionne pas du tout. Cela n'apporte rien, c'est même pénible. Quoi qu'il en soit, pour faire rire ou attendrir ce scénario banal, on ne s'y entend jamais.

Peut-être que le pire est de voir Robert Downey Jr. s'escrimer en vain, s'auto-mutiler la filmographie en gesticulations pathétiques dans ce pauvre navet.

Pour conclure, parce qu'on ne peut pas passer 107 ans là-dessus, cette comédie brouillonne offre le spectacle lamentable de deux comédiens essayant d'exister sur un scénario médiocre, un film vieillot, une ineptie qui s'est trompée l'époque. Largement, très largement évitable.

Mini trombi:
Michelle Monaghan:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire