mercredi 7 décembre 2011

Eyes of Laura Mars



1978
Alias: Les yeux de Laura Mars


Cinéaste:Irvin Kershner
Comédiens:
Faye Dunaway -Tommy Lee Jones -Brad Dourif -Raul Julia

Notice Cinéprofil
Notice Imdb
Vu en dvd


Bof! Je m'attendais à bien mieux de par la présence de Tommy Lee Jones et de Faye Dunaway. Malheureusement, ils se noient eux aussi dans une mise en scène très approximative. Leurs jeux paraissent trop appuyés : les yeux de Laura Mars ont l'écarquillement facile. Démesure vite lassante.

La charge de la brigade des comédiens n'est pas vraiment légère mais le bât blesse également dans le montage : certaines scènes sont beaucoup trop longues. On se demande même pour d'autres s'il n'aurait pas fallu tout bonnement les sucrer. Le rythme des séquences n'est donc pas bon.

De plus, la tenue du récit laisse à désirer. Certes, on peut se faire prendre par le rebondissement final, cependant il n'empêche pas le spectateur de s'ennuyer car le suspense ne parvient en aucune circonstance à relever la valeur du film.

Alors quoi? Ben alors pas grand chose à se mettre sous la rétine. On ne retiendra que cette incongruité : voir Tommy Lee Jones mal jouer.

Avouons que c'est assez rare pour le signaler.
Concernant Faye Dunaway, alors que j'ai vu il y a peu "Network" où elle faisait preuve d'une outrance un peu dérangeante, je commence à nourrir un certain doute à son encontre. La beauté n'est pas tout. Son petit strabisme ne change rien à l'affaire, à cette tendance de l'actrice à se choisir des rôles propres à l'extraversion. Au bout d'un moment, ça commence à devenir lourd.

Un si petit film qu'il fait penser par moments à un épisode très ordinaire de série policière, avec des personnages très caricaturaux et grimaçants, des ambiances très marquées, soulignant modes et tendances de l'époque, avec ce manque de sobriété qui fait la faiblesse caractéristique des productions de seconde zone.

Trombi:
Brad Dourif:

Rene Auberjonois:

Raul Julia et Rose Gregorio:

Frank Adonis:

Lisa Taylor:

Darlanne Fluegel:

Jim Devine:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire