lundi 27 septembre 2010

Columbo - Meurtre parfait



1978

Titre original : Columbo - Make me a perfect murder
Titre francophone : Columbo - Meurtre parfait
Saison 7, épisode 3

Réalisateur: James Frawley
Comédiens: Peter Falk - Trish Van Devere - Patrick O'Neal

Notice Imdb
Vu en dvd


Encore un très bon Columbo. Vers un sans faute sur la saison 7?

Le crime, son élaboration, comme sa résolution par le lieutenant dénotent un grand sens de l'écriture. Une belle maitrise du suspense alpague le spectateur tout le long de l'épisode.

Je ne vois guère que la prestation de Trish Van Devere

pour quelque peu altérer l'ensemble. Et encore, je chipote et suis méchant. Certes, elle manque un chouïa de présence tout de même. Certes, son jeu est un brin monotone mais à sa décharge on peut avancer que son personnage fait preuve d'une certaine inflexibilité qui explique en grande partie qu'elle devienne meurtrière. Il y a de la logique là-dedans. Reste que je ne goûte pas trop sa performance. La comédienne n'a pas le charme qui emporte l'adhésion, ni la prestance qui pimente la confrontation avec Peter Falk. Par contre, cette espèce de rigidité qui parait un peu paralyser le personnage sert admirablement le suspense, notamment pendant l'exécution de son machiavélique plan

ou bien encore quand elle cherche à récupérer l'arme du crime dans l'ascenseur. A ce propos, le dénouement de cet épisode fait certainement partie des plus finauds, des plus imparables et inattendus. Bien joué, lieutenant!

Visuellement James Frawley continue de mettre en image son téléfilm avec soin et une minutie que je veux saluer car j'ai l'impression que les épisodes de la saison 7 sont parmi les mieux réalisés, dans l'invention et l'efficacité formelle de la narration. Bouahhh, quelle emphatique fin de phrase! Je veux dire par là qu'il y a, me semble-t-il, une très belle combinaison, un bon équilibre entre l'histoire que l'on veut mettre en image et l'ambition de présenter cela également de belle façon, tout du moins que cela soit aussi agréable à l’œil qu'à la cervelle donc. Ouf. On est donc captivé par cette enquête et jamais dérangé par un quelconque effet de caméra ou au contraire par une éventuelle platitude de la narration. Que nenni, que du bonheur!

Un des éléments clés que l'on retrouve dans pratiquement tous les épisodes de la série est évidemment le duel que se livre le policier et le criminel. Celui-ci est très particulier. J'avoue qu'il m'échappe un peu, qu'il me laisse perplexe. J'ai eu grand mal à le déchiffrer. Tiens, en voilà une autre bonne raison qui explique que je reste de marbre devant la prestation de Trish Van Devere. Par deux fois, elle complimente Columbo sur son charme physique. Seulement, je n'ai pas le sentiment pour autant qu'elle fasse là un numéro de séduction. Quelles sont les intentions du personnage? Je n'en sais rien. A quoi servirait un simple clin d'œil? Le personnage sur le reste de l'épisode n'a pas du tout l'air de vouloir séduire Columbo. Elle parait suivre son chemin, coûte que coûte, ce qui a le don de choquer son propre patron, joué par l'impeccable Patrick O'Neal.

A la fin de l'enquête, alors qu'elle est acculée, près de basculer dans le désespoir, elle apparait beaucoup plus hostile et finalement toujours aussi froide. Voilà. Je ne la suis pas, ne la comprends pas bien. Mauvaise lecture de ma part, je le confesse, mais ses sautes d'humeur restent pour moi trop mystérieuses.

M'enfin pour être honnête, tout cela n'altère en rien l'intensité du plaisir que j'ai ressenti à voir cet épisode bien construit.

Trombi:
Laurence Luckinbill:

James McEachin:

Ron Rifkin:

Lainie Kazan:

Bruce Kirby:

Kip Gilman:

Milt Kogan:

Jerome Guardino:

H.B. Haggerty:

Dee Timberlake:

Susan Krebs:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire