mardi 6 mars 2012

Aliens



1986
Alias: Aliens - Le retour


Cinéaste:James Cameron
Comédiens:Sigourney Weaver -Bill Paxton -Lance Henriksen -Paul Reiser -William Hope -Daniel Kash

Notice Imdb
Notice Cinéprofil
Vu en Blu-Ray


Je faisais il y a peu à "The killers" de Don Siegel le reproche d'être trop éclairé pour un film noir, je ferais exactement le même pour un film d'horreur, surtout dans l'espace. Alors, je concède que faire mieux ou même aussi bien que ce que Ridley Scott, Derek Vanlint, Roger Christian, Leslie Dilley et Ian Whittaker ont fait sur "Alien" était une épreuve quasiment insurmontable. Mais de là à prendre le contre-pied et délaver l'image à coups de projos furieux! Avec une image aussi claire, les effets spéciaux s'en trouvent d'autant plus visibles et donc moins efficaces. Certaines séquences sentent le carton pâte alors que dans "Alien" c'était magnifique et très crédible.


Je ne considère pas que James Cameron soit un manchot, loin de là, mais ici sa réalisation parait au moins maladroite sur le plan du suspense, de la mise en place des éléments visuels, comme dans la mise en scène des acteurs pour faire monter l'angoisse.

Il axe son film sur l'action de GI's tellement bavards (le pire revient à Bill Paxton encore plus irritant que dans "Une créature de rêve" et qu'on espère voir manger par le croque-mitaine le plus rapidement possible), tellement conventionnels, tellement bourrins qu'on se croirait dans "Starship troopers" avec moins de cynisme et plus de naïveté.

Difficile de densifier la psychologie de tels personnages, mais tout de même, le film de Cameron réussit la gageure de construire des personnages totalement insipides alors qu'il y avait matière à faire avec celui de Michael Biehn

ou bien celui de Lance Henriksen.


Alors il faut reconnaitre qu'il n'échoue pas en revanche à "materniser" Ripley. C'est une heureuse surprise. Le personnage joué par Sigourney Weaver était dans la survie pure et dure, la réaction, l'adaptation sur le premier épisode. Ici, elle garde ce même instinct animal mais y ajoute celui de la mère protectrice. Elle prend du cuir, se tanne tout en ouvrant sur son flanc une ouverture affective qui, paradoxalement, lui donne plus de force et de hargne. J'aime bien ce personnage, il fait la force de la série et Sigourney Weaver est vraiment une excellente comédienne.

Alors, si j'ai suivi le film avec attention, l'action me tenant éveillé, je n'ai jamais été réellement alpagué par l'atmosphère, ni l'intrigue. Le film m'a même paru s'étirer en longueur sur la fin. Il n'est pas mauvais à proprement parler,mais il est décevant, semble riquiqui, en regard de son devancier surtout.

Mini trombi:
Carrie Henn:

Bill Paxton (à gauche):

Jenette Goldstein:

William Hope et Paul Reiser (à gauche):

2 commentaires:

  1. Commentaire ayant aucun rapport avec le film, mais pour ton problème d'hébergeur d'images, t'as pensé à Picasa Web de Google??? C'est lui que j'utilises pour mon blog, pis j'en ai quoi, 250 ou 300 images, pis j'ai même pas atteint le 0.10% de capacité maximale...

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'avais peur d'arriver au max vite, je pensais, très naïvement, que les hébergeurs illimités seraient toujours illimités. Vraiment naïf!

    RépondreSupprimer