mardi 17 mai 2011

Wotameron



2005
alias : Watermelon

Cinéaste: Ryûichi Honda
Comédiens: Akira Asai - Runa Akatsuki - Akira Fujino - Sayaka Fukasawa

Notice Imdb
Vu en dvd

Watermelon est une comédie romantico-érotique un poil inégale. Indéniablement.

Elle cloche dans le rythme d'abord. Le film ne dure qu'1h mais les scènes sont parfois longuettes. L'enchainement des scènes est souvent laborieux.

Les acteurs m'ont l'air correct mais cela ne fonctionne pas non plus, ils ont du mal à me convaincre qu'ils incarnent réellement leurs personnages. A leur décharge, ils jouent l'incommunicabilité.

Tout le film est axé sur cette fille, interprétée par Runa Akatsuki

dont le complexe mammaire l'empêche de nouer des relations sincères. Constamment sur la défensive, agressée par les regards des autres qu'elle croit toujours hostiles (ils le sont effectivement de temps en temps), elle a la fâcheuse tendance à ne faire confiance à personne. Le pire, c'est qu'elle prend un amant uniquement par défi personnel, mais ne peut se résoudre à croire ce qu'il peut lui raconter.

Par conséquent, son personnage teinte l'intégralité du film, son atmosphère, son tracé d'une couleur un peu passée, un peu mélancolique. Sa paranoïa comme son incapacité à s'ouvrir donnent un goût amer à cette histoire. Tous les personnages paraissent alors tous un peu monstrueux, leurs réactions exagérées, et donc particulièrement irréelles.

Finalement, tout cela devient un peu comique et peu crédible. Le petit évènement à la toute fin finit de placer le film dans un système solaire lointain.

Pourtant, je ne dirais pas non plus que le film est mauvais. Il prend beaucoup de risques, échoue, mais la tentative est louable.

Dans les cadrages, il fait preuve de recherche. Malgré les moyens vidéo limités, l'image a semble-t-il été travaillée. On a pris soin par exemple de lui donner un format cinémascope.

Pas de doute il ne s'agit en aucun cas d'une basse production pour le bête marché érotico-pognatoire, elle a bien d'autres ambitions. Quel dommage que l'histoire ait aussi peu de liant et les comédiens n'aient pas réussi à épaissir leurs rôles!

Je crois que le bât blesse surtout dans les dialogues, souvent sans grand relief. La manque de communication entre les personnages semble se répandre entre le film et les spectateurs en fin de compte.

J'ai l'impression qu'on a voulu lui donner des airs de comédie romantique poétique avant tout mais le souflé retombe à chaque tentative. On n'y croit pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire