mardi 5 septembre 2017

La dure loi de la guerre



1989

Titre francophone : La dure loi de la guerre

Auteur: Carmello Gozzo
Dessinateur: ?

Editeur: Elvifrance
Collection : Série verte, n°175

Notice Bédéthèque

-----------------------


Du scénariste Carmello Gozzo, j’ai lu récemment le fumetto “Félins” et ai été très impressionné par la liberté avec laquelle le récit conduit une histoire abracadabrante.

Malheureusement, force est de constater que je suis très déçu par la façon particulièrement oiseuse dans laquelle cette histoire s’enlise ici.

A priori même, on pourrait dire que le récit est plus sage, se contentant d’un sujet assez linéaire. Il est toujours question d’extraterrestres qui débarquent sur Terre avec le lot de violences très gores qui les caractérisent. Je parlais de “sagesse” dans la mesure où l’extravagance s’arrête à ce postulat. “Félins” partait dans tous les sens.

Ici, deux histoires seulement cohabitent en parallèle, jusqu’à se télescoper dans la deuxième partie de l’ouvrage. Plus simple, plus linéaire aussi.

Mais ce qui chagrine n’est pas dans cette simplicité structurelle, elle est dans l’incroyable imbécillité du scénario. Imbécile aussi dans le sens étymologique : très faible. Les dialogues, les actions des personnages sont totalement stupides, sans aucun relief. Certaines scènes n’ont ni queue ni tête, complètement irréalistes, ou alors d’une niaiserie qu’un télé soap brésilien jugerait trop creuse.

En fin de compte, on a très vite l’impression que l’objectif est de remplir les cases entre les scènes de cul ou d’horreur, de remplissage vite fait, sans aucun respect pour le lecteur.

Très mal écrit, le fumetto n’est pas non plus super dessiné parfois. J’ai envie de parler d’un dessin aléatoire, comme si le dessinateur en chef laissait quelques planches à un stagiaire. Ce n’est pas à proprement parler laid mais disons que cela manque de maîtrise sur certaines cases. Rien d’enthousiasmant en tout cas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire