mercredi 13 septembre 2017

Carole, derrière les barreaux



1991

Titre francophone : Carole, Tome 1
Autre titre : Carole, derrière les barreaux

Auteur: Evaristo Mambru
Dessinateur: Ricardo Garijo

Editeur: BedeAdult

------------------------

Un WIP (women in prison) en bédé dis donc! Rares sont les bons wips. Le sous-genre semble condamné aux navets cinématographiques et ce n’est pas cette bédé qui contredira cette tendance via le 9e art.

Je n'ai pas beaucoup aimé le dessin que je trouve trop simple et parfois plutôt dégueulasse. Le mot est dur j’en conviens, mais ça vient du cœur, un ressenti personnel.

Surtout, je déteste le découpage de l'action : les planches sont souvent tellement mal agencées qu’on se demande si on n’a pas sauté des pages ou si l'auteur n’a pas oublié de dessiner une ou deux cases pour donner du liant à la lecture.

Mais le pire reste le scénario tellement affligeant qu’on le croirait écrit par un débutant (ce qui est peut-être le cas, je ne connais pas l’auteur) qui accumule tous les clichés sans soucis de cohérence, de respect du lecteur non plus. La trame narrative bien que linéaire n’en est pas moins brouillonne, rendue quelquefois confuse par l'accumulation sans réelle pause de scènes de cul. Le sentiment conséquent est celui de l'excès de gras nauséeux. Trop pouah. Bédé WIP protubérante, boursouflée.

Il est entendu que rien n'est crédible, rien n’a de véritable sens, d'assise scénaristique solide. En fait, on croirait à un film porno cheap sans queue ni tête, sans fond sur lequel appuyer une émotion, ni une réflexion mais ni même un début d’excitation. Creuse et laide, cette bédé m’a profondément ennuyé. Mais ce n’est qu’un avis personnel. D’autres ont dû l'apprécier à sa juste valeur puisqu’un deuxième tome est sorti. Sans moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire