dimanche 17 juillet 2016

Ma vie est un enfer



1991

Cinéaste: Josiane Balasko
Comédiens: Josiane Balasko -

Notice SC
Notice Imdb

Vu sur le net

--------------------



Petite comédie fantastique française qui je crois a été oubliée. Alors qu’elle possède deux acteurs au meilleur de leur forme et quelques invités qui n’ont rien de la pacotille.

Sans des moyens colossaux numériques ou autres, cette comédie parvient à créer un univers fantastique plutôt rigolo. Certes, la modestie de moyen se fait sentir dès que les personnages sortent du réel pour entrer aux marges de l’enfer (ce bar un chouïa caricatural) ou aux portes du paradis (qui ont la bonne idée de singer la bureaucratie terrestre).

J’avoue que je suis bien conscient d’avoir l’oeil indulgent pour ce film. Froidement, sans doute que je le trouverais juste moyen, souffrant de nombreux défauts qui vont bien au delà du manque de moyens mis à contribution.

D’abord, son rythme n’est pas maîtrisé. Dans sa structure même, il y a des temps morts beaucoup trop longs pour une comédie. Cela crée des déséquilibres. Le film apparaît bancal, mal foutu.

En fait, il repose entièrement sur la complémentarité entre un démon espiègle (Daniel Auteuil)
 et une jeune femme dépressive (Josiane Balasko).
 Tout ce qu’il y a autour de leur relation n’est finalement que décorations et prétextes à quelques gags secondaires.

A ce propos, j’ai particulièrement aimé retrouver la bouille de Jean Benguigui,
 un acteur plutôt récurrent dans le cinéma comique français des années 80/90 et qui est un peu trop absent de nos jours à mon goût. De même que l’austère figure mais pleine d’autorité d’un Michael Lonsdale
 par exemple.

L’essentiel est bel et bien le duo pétaradant que constituent Daniel Auteuil et Josiane Balasko.
 Je trouve leurs échanges plutôt réussis. Les dialogues sont impeccablement dits, dans le rythme, dans les ruptures. Ils sont parfois assez drôles. Les deux comédiens assurent.

Pour ces deux là, de même que pour l’audace de principe (d’avoir osé un film fantastique pour une comédie, malgré tous les périls dus à l’univers qu’il fallait créer sans tomber dans le grotesque), j’ai envie d’appuyer ce petit film, même si je suis tout à fait conscient qu’il est effectivement plein de défauts.

Trombi:
Richard Berry:

Luis Rego:

Jessica Forde:

Catherine Samie:

Catherine Hiegel:

Ticky Holgado:

Bertrand Blier:

Alexandre Desplat:

Max Vialle:

Michèle Amiel?

Véronique Barrault:

Julien Bukowski:

Bertie Cortez: (droite, right):

Jean-Marie Cornille:

Christine Culerier:

Jacques Delaporte:

Jean-Pierre Ducos:

Daniel Dublet: (gauche, left)

?, ?, Jean BenguiguiFred Romano et ?:

Emmanuelle Escourrou et Laurence Debut:

Joël HoussinDaniel Auteuil et ?:

Richard BerryJean-Paul Solal et Jean-Marie Marion:

Jean-Luc Orofino:

?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire