samedi 29 juin 2013

Boule et Bill



2013

Cinéastes: Alexandre Charlot - Franck Magnier
Comédiens: Franck Dubosc - Marina Foïs

Notice Imdb
Notice SC
Notice Cinéprofil

Vu en dvd




Quand on voit cette adaptation à mon âge (40), on se dit que la tâche était tout de même trop difficile. Lorsque j'étais petit, je lisais avec sourire cette bédé. Elle dégage une joie, une allégresse simple, encore toute remplie de cet esprit guilleret que l'école franco-belge a porté avec talent pendant tant d'années. D'évidence, les 30 glorieuses ont favorisé ce type de vision rassurante où l'enfant vit son age tendre entre un père et une mère, dans un jardin avec tortue et chien espiègles.

L'image est ordinaire et c'est bien plus sûrement le coup de crayon de Roba, tout en rondeur et tendresse, qui a fait le succès de la bédé, plutôt que l'histoire proprement dite de cette famille somme toute banale. Et les dernières images du film, tirées de la bande dessinée viennent le corroborer cruellement, rappelant combien le trait du dessinateur était sympathique et caressant.

Le contraste avec ce film tristement ordinaire fait mal à l’œil. Le film ne parvient jamais à incarner les personnages de la bédé. Les acteurs Franck Dubosc et Marina Foïs ne sont pas mauvais, ils font beaucoup d'efforts pour rester dans la ligne, avec sérieux, mais n'atteignent pas vraiment l'objectif. Ils ne sont pas attachants, n'intéressent guère, prennent même l'ascendant sur les deux personnages principaux qu'auraient dû être le gamin et le clébard.

Problème : comment faire de ces deux-là les personnages principaux? Impossible avec Charles Crombez 
trop limité, une bonne bouille mais pas un acteur convenable. Impossible avec un vrai chien qui n'atteindra jamais l'humanité expressive et irrévérencieuse du chien dessiné. A partir de là, comment réussir cette adaptation? Pas possible.

Alors Alexandre Charlot et Franck Magnier, auteurs eux aussi limités (on leur doit les déplorables guignols de l'info et Astérix aux Jeux olympiques, c'est dire!) ont essayé d'équilibrer leur scénario en détournant l'attention sur les parents et leur relation fragilisée par un déménagement en HLM. Bref, on s'en fout.

Alors il est clairement indispensable d'avoir moins de 10 ans pour apprécier. Et encore...

Trombi:
Nicolas Vaude:

Franck Dubosc:
Marina Foïs:

 Jean-François Wolff?

Lionel Abelanski:

Claire Lombard?

Alain Cerrer, Géraud Thomas et Jean-Jacques Domingues:

1 commentaire:

  1. J'ai trouvé cette comédie sympathique et susceptible de plaire a toute la famille. Dubosc est comme d'habitude naturel et bien con. LOL
    Je comprend ta déception par rapport a la BD mais il fallait un peu étoffé le scénario pour plaire au parent qui accompagne leur enfant au cinema.

    Quand je suis allé a Rome et Paris via Air France, j'ai vu dans l'avion 2 comédies françaises décevantes comme Amitiés sincères & Au bout du compte. Alors ne soyons pas trop sévère.

    RépondreSupprimer