mercredi 2 novembre 2011

Green Lantern



2011

Cinéaste :
Martin Campbell
Comédiens :
Ryan Reynolds -Blake Lively -Peter Sarsgaard -Mark Strong -Tim Robbins -Angela Bassett

Notice Cinéprofil
Notice Imdb
Vu en dvd

Une journée pluvieuse, une bambin avide de pelloche et l'accident est vite arrivé : on se fait un après-midi super-héros avec "Green Lantern" et "Captain America : first avenger", deux films très moyens. Si le petit ne s'est pas trop ennuyé, j'ai passé mon temps à attendre un petit truc qui n'a jamais montré le bout de son nez. Oh, je n'irais pas jusqu'à parler de calvaire, j'ai connu pire, et puis il y a des couleurs, un certain rythme, c'est éclatant et virevoltant mais cette agitation s'appuie sur une histoire si superficielle que le bâillement est prompt à me décrocher la mâchoire.

De plus, je crois que je nourris une épidermique antipathie pour la tête à claques qui se croit malin et beau gosse alors qu'il m'a tout l'air d'être aussi creux et gonflé qu'un ballon de foot américain. Ryan Reynolds est très mauvais. Son regard de bovidé enrhumé me donne des envies d'entamer une carrière d'équarrisseur.

Et de se demander ce que peut bien foutre Tim Robbins dans cette petite crotte de film. Un divorce mal négocié sans doute? On peut dire sans trop risquer de se tromper que c'est assez pitoyable tout ça.

Alors le film en lui même? J'imagine qu'il suit fidèlement l'histoire de la bédé, parce que c'est confus et ce, malgré la simplissime histoire qu'on ose nous raconter. Hé oui, à notre époque encore on se permet d'écrire des trucs aussi convenus et archétypaux. Si vous avez vu Top Gun, ce n'est pas peut-être pas la peine de vous déranger. C'est à peu près la même histoire. A plusieurs reprises j'ai eu la nette et désagréable sensation d'être pris pour un con. Heureusement que je ne l'ai pas vu au ciné, ça m'aurait fait mal à l'embouchure. Bon, l'histoire crétine sur la peur et le devoir de l'affronter, convient bien au niveau élémentaire. Au delà de cet âge, ça devient plus aléatoire.

Concernant les effets spéciaux, c'est tout juste agréable. Le travail numérique est trop visible à mon goût, trop tape à l'œil. M'enfin, ça tient à peu près la route.

Voilà je n'ai pas envie de perdre trop encore de mon temps avec le film, on passe, ok?

Trombi:
Blake Lively:

Peter Sarsgaard:

Mark Strong:

Angela Bassett:

Jay O. Sanders:

Taika Waititi:

Mike Doyle:

Temuera Morrison:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire