mardi 12 juin 2018

Spider-Man Homecoming



2017

Titre original : Spider-Man - Homecoming

Cinéaste: Jon Watts
Comédiens: Tom Holland - Robert Downey Junior - Michael Keaton - Marisa Tomei

Notice SC
Notice Imdb

Vu en mkv

-----------------------------



Avec ce Spiderman homecoming, l’humour pince sans rire joue de nouveau sur un bel équilibre : entre vannes légères et émotions profondes, le scénario garde la distance adéquate. Dans les productions de super héros (DC ou Marvel), ce n’est pas toujours le cas. Ici on retrouve ce juste balancement qu’on a pu goûter dans les Iron Man.

Je me demande si la présence de Robert Downey Junior

 n’est pas la raison essentielle dans ce sentiment ou bien si le Spiderman joué par Tom Holland

n’est pas écrit de façon à lui donner une personnalité plus comique, plus fun, comme dans les comics récents d’ailleurs.

Quoiqu’il en soit, l’ensemble fonctionne bien et rend le spectacle très agréable. Michael Keaton

 fait un très bon numéro de “méchant”, beaucoup plus réaliste que l’engeance evil habituelle. Il a un côté terre à terre salutaire, les deux pieds dans la boue et les mains dans le cambouis, très éloigné d’un dieu mécontent ou d’un alien renfrogné. Cela donne au conflit entre les héros et le bad-guy une teinte ultra réaliste, très incarnée, viscérale, quelque chose de franc et véritable, 100% bio, avec du poil, du gluten et de la sueur.

Les à-côtés sociaux, en l’occurrence le mal-être adolescent, sont assez bien rendus : ce n’est pas non plus le coeur de l’histoire. Là encore, ils ont su trouver un juste milieu entre film initiatique et film d’action. La crise existentielle de l’ado est justifiée, bien construite, même si j’ai des doutes sur les acteurs adolescents qui  entourent Tom Holland.

Seul Jacob Batalon

 me parait très bien, dans une posture geek bien rendue, drôle mais pas excessive dans le grotesque.

Celle qui compte particulièrement à mes yeux (je reste sur ce point toujours solidaire de George Costanza), c'est Marisa Tomei,

toujours aussi belle, peut-être même encore plus belle quand elle prend de l'âge.

La réalisation de Jon Watts est bourrée d’effets numériques, parfois encore trop visible à mon goût, mais j’ai bien l’impression que l’époque veut ça, trop facilement orientée sur la technique de l’écran vert.

Pour le reste, l’image est sombre comme il faut, colorée parfois, les cadrages maîtrisés et la mise en scène reste alerte. Les choix sont suffisamment judicieux dans la réalisation comme dans le montage pour au final proposer un récit au rythme efficace, prenant sans jamais être trop échevelé, jamais ennuyeux non plus.

Un bon petit film qui me réconcilie avec la franchise Spiderman qui jusque là ne m’avait jamais enthousiasmé.

Trombi:
Jon Favreau:
Gwyneth Paltrow:
Zendaya:
Donald Glover:
Tyne Daly:
Laura Harrier:
Stan Lee:
Wayne Pére:
Bokeem Woodbine:
Tony Revolori:
Garcelle Beauvais:
Michael Chernus:
Logan Marshall-Green:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire