dimanche 7 janvier 2018

Terminator



1984

Titre original : The Terminator

Cinéaste: James Cameron
Comédiens: Arnold Schwarzenegger - Michael Biehn - Linda Hamilton

Notice SC
Notice Imdb

Vu à la télé

-------------------------



Vu sur OCS en haute définition, je crois bien que c’est la première fois que je le vois aussi bien. Ayant vu jusqu’ici uniquement les diffusions télé du temps du cathodique ou sur une VHS pourrie pan&scanisée ou bien encore sur un dvd juste assez bien compressé, j’ai donc l’impression de le voir enfin dans les meilleures conditions. Et même presque de le voir pour la première fois. La vétusté des effets spéciaux m’apparait avec force, notamment quand les gros plans sur les mannequins viennent remplacer ceux plus larges sur Arnold Schwarzenegger. La haute définition fait mal parfois.

Passé outre ces petites lézardes sur les murs, paradoxalement, le plaisir d’un vieux film de SF vintage, fait maison, à la main, en mode démerde, ne se dément pas. J’ai même sans doute davantage de plaisir que devant le tout venant numérique actuel, assez banal et uniforme pour ne plus savoir se distinguer. Après la légendaire époque de la pâte à modeler du temps de Harryhausen, cette période des années 80 est tout de même bénie des dieux FX. De Spielberg, Dante à Carpenter, on a vécu là une époque primordiale. Terminator bénéficie aussi de cette aventure technique et historique du cinéma de genre. Et donc pourquoi se priver du plaisir de revoir ce genre de films?

La moquerie est brève, légère. Reste l’essentiel : un objet filmique plutôt bien foutu, malgré le manque de moyen (en comparaison des productions à venir de la franchise) et surtout une écriture d’une redoutable efficacité, pour décrire un monde, des situations, le tout mené à un train d’enfer pour mieux faire oublier les aléas techniques. Le rythme maintient l’attention en éveil constant. Peu de temps morts, la musique simpliste rappelle celle des films de John Carpenter, lancinante et oppressante. Les acteurs ne révolutionnent pas grand chose, mais sont fort corrects.

Dans son espèce de rusticité formelle, Terminator ouvre la voie à un cinéma horrifique d’action plein de promesses à la clé. Schwarzy

sort du bois. Ce film tout simple en apparence a donné un élan nouveau au genre, est devenu un classique qui se voit et se revoit avec grand plaisir.

Mini trombi:

Michael Biehn :

Linda Hamilton:

Arnold Schwarzenegger, Brad Rearden, Bill Paxton et Brian Thompson:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire