dimanche 2 décembre 2012

Fei ying gai wak


1990 
Alias: Armour of God II: Operation Condor 
Alias: Operation Eagle 
Alias: Opération Condor



Cinéaste:Jackie Chan
Comédiens: Jackie Chan - Carol 'Do Do' Cheng - Eva Cobo - Shôko Ikeda - Aldo Sambrell

Notice Cinéprofil
Notice Imdb
Notice SC

Vu en dvd



Quand j'étais adolescent et que je ne connaissais pas encore les films de Jackie Chan, je suis tombé sur celui-là. Je confesse que cela m'avait beaucoup plu. Mon enthousiasme pour la vivacité du rythme, pour les jolies chorégraphies que représentent les combats ainsi que pour la variété exotique des paysages s'est quelque peu altéré avec l'âge.

A l'occasion de cette revoyure, je suis encore assez épaté par tout le mal que s'est donné Jackie Chan pour inventer des pirouettes et des cacahuètes les plus originales et rigolotes possibles. Les combats ne sont pas aussi beaux que ceux que j'ai pu avec le temps découvrir dans d'autres films, néanmoins ils ont encore cet aspect innovant et opportuniste que cherche constamment à leur donner Jackie Chan tout le long de sa carrière.

Il est un autre aspect qui me laisse un peu plus froid, c'est celui  du comique que bon nombre de séquences s'échinent à montrer de façon systématique et à la longue un poil éreintante. Les grimaces n'en finissent pas de déformer les visages de tous les acteurs, effort continu et exaspérant qui alourdit plus qu'il n'aère un récit qui pouvait facilement s'en passer.


Du temps où je boutonnais, je me souviens que les actrices n'étaient pas sans titiller mon bulbe libido-émotionnel. Aujourd'hui les étoiles ont un peu pâli. Elle ne sont pas spécialement mauvaises, mais ne laissent guère de doute sur leur manque de moyen cependant, ce qui finalement correspond bien au niveau de jeu de Jackie Chan lui même, pas exempt de tout reproche sur ce plan-là. M'enfin, il faut reconnaître que ce n'est pas la qualité primordiale que l'on attend d'un acrobate. Dans ce genre de film, le spectacle n'est pas dans le jeu des acteurs, mais dans la qualité visuelle et technique de l'action.

Cet Indiana Jones chinois a quelques atouts à faire valoir, notamment dans l'imaginaire physique et sa capacité d'inventer tournée toujours vers le spectaculaire . Le récit est bien mené malgré la grande banalité de l'histoire.

Surtout, le film respire comme il faut. Temps morts et action assurent un très bon équilibre à l'ensemble du film. Le rythme est vif. On ne s'ennuie jamais, hé non, pas le temps!

La variété des environnements rappelle la même tendance que dans les James Bond et participe de la fantasmagorie qui essaie de divertir le public. Souriant, pétaradant, le film ne peut pas véritablement mettre de mauvaise humeur. Ce n'est rien d'autre qu'un petit bonbon sucré, surtout à mettre devant les yeux des bambins.

Trombi:
Carol 'Do Do' Cheng:

Eva Cobo:

Shôko Ikeda:

Aldo Sambrell:

 Ken Goodman:
Vincent Lyn:

 Bozidar Smiljanic:

 Bruce Fontaine:

Daniel Mintz et Jonathan Isgar:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire