jeudi 22 mai 2014

Gaudi le mystere de la sagrada familia



2012
Alias: Gaudi, le mystère de la Sagrada Familia
Alias: Sagrada, el misteri de la creacio

Cinéaste: Stefan Haupt

Notice SC
Notice Imdb

Vu en salle

Je suis allé à Barcelone l'année dernière et j'ai visité ce lieu magique. La file d'attente gigantesque vaut amplement l'effort de patience : voir cette lumière, se laisser dominer par cette forêt de colonnes, se laisser caresser par ces voûtes sensuelles, vivantes de l'intérieur est un de ces moments pleins qui donnent raison aux peines de l'existence. Carrément ! C'est un fieffé agnostique qui vous le dit : la Sagrada Familia est un des plus beaux lieux de la planète. Aussi était-il inconcevable de louper une séance de projection à l'Utopia de mon quartier.

Ce documentaire est très bien fichu. Il observe son sujet sous toutes les coutures. Tous les angles sont abordés : que ce soit bien entendu l'évolution chronologique de ce projet colossal depuis Gaudi jusqu'à nos jours, que ce soient les controverses politiques, nationalistes, économiques, urbanistes, mais également les polémiques esthétiques, religieuses, allant fouiller dans le sens même à donner à cet édifice. Très riche, l'étude est d'abord centrée sur Antoni Gaudi, son implication, son imagination, son mysticisme, puis progressivement son oeuvre prend de plus en plus d'ampleur. Après, on suit effectivement la progression la construction, l'arrivée de nouveaux artistes, de nouveaux maîtres d'oeuvre, au fur et à mesure que l'édifice s'érige. La construction narrative est très claire, bien menée, rendue limpide par un très bel agencement des témoignages et des illustrations. J'ai vraiment beaucoup aimé le récit du documentaire. On entre littéralement dans la Sagrada Familia, son histoire, d'abord aux côtés de Gaudi, puis de ses successeurs jusqu'à la laisser en plein essor avec encore d'autres questions sur l'avenir.

Visuellement, je suis encore plein d'images personnelles, de souvenirs avant le visionnage, mais j'ai le sentiment que le documentaire parvient plutôt bien à filmer cette lumière, ces couleurs, cette majesté, la texture de la matière, la magie qui se dégage de ces lieux.

J'ai également été ravi, surpris même, par l'humour qui émarge un peu sur certains témoignages et surtout par le pouvoir de séduction des lieux sur tous ces gens, véritablement amoureux du monument, quel que soit le sens qu'ils lui donnent. J'ai l'impression de rencontrer des gens qui ont connu le même émoi, comme si une communauté de la Sagrada Familia existait, ce lieu étant si subjuguant qu'il reliait les hommes dans l'admiration, par une sorte de charme pénétrant qui perdure dans les cœurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire