lundi 18 janvier 2010

Columbo : Immunité diplomatique



1975

Titre original : Columbo - A case of immunity
Titre francophone: Columbo : Immunité diplomatique

Saison 5, épisode 02

Réalisateur: Ted Post
Comédiens: Peter Falk - Hector Elizondo - Sal Mineo

Notice Imdb
Vu en dvd




Un très bon épisode. Après l'absence de confrontation entre Janet Leigh et Peter Falk lors de l'épisode précédent, un peu frustrant, Columbo : Forgotte lady nous voilà magnifiquement servis par un affrontement des plus féroces. C'est sans doute le plus violent qu'il nous ait été donné de voir en raison de la position très fragile du lieutenant. Ayant débusqué son assassin, Columbo, le mord et refuse coûte que coûte de lâcher sa proie. Pourtant, cette victime de la ténacité légendaire du policier n'en est pas moins un homme d'Etat étranger en villégiature sur la côte ouest américaine, prêt à tout pour arriver à ses fins et prendre le pouvoir dans son pays. L'intrusion dans son plan d'un petit fonctionnaire fouineur a de quoi lui faire perdre patience.

C'est donc sur le plan diplomatique que va se jouer le sort du lieutenant. Très rapidement excédé, Hector Elizondo fait peser des menaces d'exclusion de la police sur Columbo. On sent véritablement le lieutenant en danger. Le péril est palpable et il parait difficile d'y faire face. C'est au charme que Columbo s'en sort. Le dénouement est intéressant malgré le fait que je reste toujours un brin dérangé par les moyens détournés dont Columbo use quand il parvient pas à trouver des preuves irréfutables. L'extorsion d'aveu est pourtant ici amené avec une certaine maestria, je dois le concéder.

L'épisode vaut essentiellement pour cette très belle empoignade, entre deux hommes sûrs d'eux. Columbo par son entêtement fait preuve d'un fort caractère pendant que son ennemi affiche une certitude et une morgue que l'on a vite hâte de voir défaillir. Belle combinaison d'égos. Hector Elizondo a une sale tête d'hypocrite, suscite sans mal une antipathie salutaire pour la série.
Hector Elizondo
J'ai bien aimé également la lente érosion du ton volontiers mielleux des deux personnages, la détérioration de leurs échanges, un doux et savant crescendo dans la violence de leurs rapports. Columbo marche d'abord sur des œufs et finit par braver le danger de manière très effrontée.

On notera le passage éclair de Sal Mineo (non, non, ce n'est pas Arthur, je vous assure!), le pote de James Dean dans La fureur de vivre et qui ne réussira jamais à véritablement faire décoller sa carrière.
Sal Mineo
Trombi:
 Brioni Farrell:

Barry Robins :

George Skaff:

André Lawrence:

Harvey Gold:

Bart Braverman:

Paraîtrait, selon imdb, que Jeff Goldblum a fait de la figuration parmi les manifestants... personnellement, je ne l'ai pas repéré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire