mercredi 7 septembre 2011

Columbo : Death hits the jackpot



1991
alias : Columbo: Meurtre au champagne
Saison 11, épisode 1

Réalisateur: Vincent McEveety
Comédiens: Peter Falk - Rip Torn - Jamie Rose

Notice Imdb
Vu en dvd

Alors que "Columbo and the Murder of a Rock Star" avait vu des bouteilles de champagne empoisonné jouer un rôle bien plus important mais avait été intitulé en français "Jeux d'ombre", nous voilà avec ce titre français aussi éloigné de l'intrigue que peut le hurler le titre original et sensé "Death Hits the Jackpot". Quelle idée saugrenue! Quand les traducteurs font leur boulot en se curant le nez et en pensant essentiellement à leur liste de courses à faire, cela donne ce type d'ânerie. Mais vous avouerez que la chronologie est impitoyable et nous montre que depuis la saison 10, les intitulés désastreux en français se répètent ad nauseam.

Passons sur ce point ô combien négligeable mais qui m'a permis de trouver un angle de départ. C'est dire si l'épisode ne m'inspire guère! Bah, il n'est pas mauvais non plus. Tâchons d'atteindre un juste milieu.

La résolution de l'enquête peut paraitre convaincante, l'astuce efficace, mais allez savoir pourquoi, je n'y adhère pas complètement. Je tique à moitié. Pour être honnête, il me faut admettre que la prestation de Rip Torn

me reste un tantinet en travers de la gorge et me fait sûrement voir le téléfilm avec un œil exagérément sévère dans la critique. Je n'ai rien contre le bonhomme, mais son expression dans l'épisode m'a semblé très courte, trop monochrome, en tout cas sans suffisamment de relief pour faire face convenablement à Peter Falk. Cet épisode parait peu relevé, sans grande intensité, à cause de cette espèce d'absence.

Fort heureusement, Jamie Rose

est là, toute belle, le regard aussi émouvant que sa chevelure rousse. Cette actrice est, à l'époque, encore d'une beauté glacée, comme je n'en ai pas beaucoup vue, sans doute un peu factice. Son talent de comédienne n'est pas à contester même s'il reste mesuré à cause d'un déficit de présence évident et que met en lumière sa modeste carrière. Elle non plus ne parvient pas à rendre l'épisode indispensable.

Pas désagréable, l'enquête se suit tranquillement, sans heurt, mais sans non plus ces étincelles ou pointes d'épice qui font qu'on peut le garder en mémoire. Un Columbo passable.
Trombi:
Gary Kroeger:

Betsy Palmer:

Warren Berlinger:

Penny Santon et Antony Ponzini:

Marilyn Tokuda:

Brit Lind:

Dick Patterson:

Webster Williams:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire