vendredi 17 juin 2011

Per qualche dollaro in piu



1965
Alias:
Per qualche dollaro in più
Alias: For a Few Dollars More

Alias: Et pour quelques dollars de plus

Cinéaste: Sergio Leone
Comédiens
:
Klaus Kinski -Lee Van Cleef -Clint Eastwood -Gian Maria Volonté

Notice Imdb
Notice Cinéprofil
Vu en Blu-ray


A la première portion de cette trilogie du dollar, Sergio Leone ajoute la figure aquiline de Lee Van Cleef. Gian Maria Volonté et Clint Eastwood étaient déjà présents, avaient fait forte impression, marquant l'histoire du cinéma, créant des personnages atypiques dans le monde si particulier du western. La tâche était encore plus ardue : faire aussi bien, sinon mieux.

Pendant longtemps, j'estimais cette suite bien meilleure que le précédent. A l'heure actuelle, après cette revoyure, je ne suis plus aussi sûr de mon opinion. Et mon problème se situe dans le fait que je ne saurais l'expliquer. Toujours est-il que j'ai moins apprécié. Pourtant le film me parait encore de haute volée. Mais je lui trouvais un petit quelque chose d'exceptionnel et ça s'est envolé.

La présence de Van Cleef, un jeu encore plus époustouflant de Volonte, une maitrise parfaite d'Eastwood? Ces trois-là sont quand même fabuleux. Je le concède encore aujourd'hui, j'ai vraiment adoré leurs prestations. Les jeux de regards entre les acteurs valent tous les discours.

La musique d'Ennio Morricone est effectivement encore plus enthousiasmante, plus riche. Là dessus aussi j'applaudis, fort aisément.

Je crois en fin de compte que j'ai été moins séduit par le rythme du scénario. La première partie qui place les personnages sur l'échiquier est géniale, mais la seconde me satisfait un peu moins.

Je crois que l'art de filmer le duel de Leone se révèlera plus grandiose et maitrisé à partir du "Bon, la brute et le salopard". A part le final entre Van Cleef et Volonté, les duels sont très rapides, dans la fulgurance. Leone prend moins son temps à filmer les regards et se concentre d'abord sur les cadrages, prenant toute la mesure du cinémascope.

Bon, tout ça n'est qu'une impression imprécise, difficile à clarifier et peut-être même erronée. Je ne sais pas. Je crois que je préfère me focaliser sur les acteurs, l'incroyable visage de Van Cleef que le Blu-Ray rend encore plus fin et pénétrant

ou bien la très séduisante composition de Volonté en psychopathe froid, sévère et rouge comme un serpent venimeux. Cet acteur est fabuleux.

Ce western est un grand film dans le genre, et je ne suis pas fier de mon ressenti. Enfant gâté.

Trombi:
Luigi Pistilli:

Klaus Kinski:

Mario Brega:

Joseph Egger:

Gian Maria Volonté, Benito Stefanelli, Diana Faenza, Francesca Leone, Lorenzo Robledo et Mario Brega:

Jesús Guzmán:

José Marco:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire