mardi 31 mai 2011

Secret Beyond the Door



1947
Alias: Le secret derrière la porte


Cinéaste:
Fritz Lang
Comédiens
:
Michael Redgrave -Anne Revere -Natalie Schafer -Barbara O'Neil

Notice Cinéprofil
Notice Imdb
Vu en dvd


Ah j'aime beaucoup ce Fritz Lang et pourtant il y a de quoi freiner des quatre fers devant certaines caractéristiques bien trop grossièrement dessinées : cette voix-off de Bennett

abusivement utilisée, ce dénouement psychanalytique simpliste, voire impossible. Il faut faire preuve de beaucoup d'indulgence pour ce regard volontiers ridicule aujourd'hui mais qui à l'époque paraissait justifiable notamment en raison de sa vocation éducative. Il s'agissait d'expliquer même à traits grossissants et caricaturaux une thérapie nouvelle qui pouvait paraitre compliquée, voire magique par certains côtés. Hitchcock a déjà construit des histoires psy aussi schématiques. Pareil pour Pabst avec "Les mystères d'une âme". Ces artistes manquaient tout simplement de recul, voilà tout. C'est d'ailleurs les mêmes écueils auxquels les films de propagande se heurtent.

Non, ce qui importe ici n'est pas à chercher dans le fond mais dans la façon dont le scénario raconte son histoire et bien entendu comment Lang le met en image. Sur ces deux points, le travail est remarquablement ingénieux et diablement efficace.

J'ai vraiment adoré l'élaboration du suspense, cette très belle maitrise du temps, le découpage des plans, l'usage des ombres et lumières, des décors et des personnages pour faire monter la sauce, crescendo. Fritz Lang s'y entend, sauf sans doute il est vrai, quand il opte pour l'usage excessif de la voix-off de Bennett

d'autant plus qu'elle ne nous apprend rien et commente ce que l'on voit déjà à l'écran. Un peu pénible.

Le reste est du petit lait : un agencement de scènes, de décors pas loin d'être cliniques, froids (j'ai pensé au "Château du dragon" de Mankiewicz) avec ces longs couloirs sans vie où l'on sent des présences indéfinies, inhospitalières, des angles de vues effrayants et une fabuleuse Joan Bennett,

vraiment juste, avec sa bouille ronde, jolie comme un cœur mais où on lit de plus en plus l'angoissant désarroi. J'ai vu récemment "Man hunt" de Lang avec la même comédienne et ce "Secret beyond the door" me réconcilie avec le cinéma de Lang, si tant est que je fus réellement fâché...

Trombi:
Joan Bennett :

Michael Redgrave:

Anne Revere:

Barbara O'Neil:

James Seay et Natalie Schafer:

Paul Cavanagh:

Rosa Rey:

Anabel Shaw:

Mark Dennis:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire